Maisons & Bois, le site et le forum N°1 de la construction de votre maison en bois et maison positive

Vous êtes ici > Les archives de Maisons & Bois > Guide pratique de la maison positive > N°08

Les archives de Maisons & Bois

Guide pratique de la maison positive
N°08 

Il ne se passe pas un jour sans son lot d’annonces, d’inventions technologiques,d’incitations financières et de mesures gouvernementales en faveur des énergies renouvelables et de la protection de l’environnement. De fait, on ne peut que constater que nos logements sont désormais en première ligne. Propriétaires, locataires, rénovation de l’ancien ou construction neuve, jamais nos lieux d’habitations n’avaient fait l’objet de tant de sollicitations et d’encadrements réglementaires, dans un rythme aussi soutenu.

La taxe carbone

Le plus simple c’est de connaître le montant personnel de sa Contribution Climat Énergie (CCE). L’association de consommateurs CLCV propose un calculateur, qui détermine le montant de la taxe et celui de la compensation (www.clcv.org). Le type de chauffage du logement et la proximité des transports en commun sont des critères retenus pour le calcul de cet impôt dont on sait déjà qu’il est appelé à augmenter pour les 20 prochaines années. Quant à la compensation financière… Elle a moins de chance de durer !

Le Grenelle 2

Les débats parlementaires sont en cours. Selon le gouvernement, l’objectif est d’améliorer la performance énergétique des bâtiments, ainsi que de modifier le code de l’urbanisme. Voici quelques mesures qui nous concernent tous, en débat actuellement :

  • Attestation obligatoire de normes énergétiques à l’achèvement des travaux.
  • Obligation d’engager des travaux d’amélioration énergétique à compter de 2012 et dans un délai de 8 ans pour des catégories de bâtiments définies par décret.
  • Autorisation de dépassement des règles de densité pour les bâtiments à haute qualité énergétique ou avec équipements d’énergie renouvelable. (On pourrait augmenter sa surface habitable au-delà du Coefficient d’Occupation des Sols grâce à l’ajout d’équipements solaires.)
  • Obligation de mention des performances énergétiques dans les annonces immobilières.
  • Relèvement à 40 % (contre 25 %) du taux du crédit d’impôt pour le renouvellement des chaudières à bois.
  • Majoration de loyer autorisée si des travaux permettent une réduction des charges locatives. Propriétaires et locataires seraient gagnants-gagnants. Le locataire va rétrocéder une partie des gains obtenus sur sa facture énergétique grâce aux travaux d’économie d’énergie payés par le propriétaire. Soit un forfait de 20 euros maximum par mois, fixe et non révisable pour une durée de 15 ans, soit un montant qui ne pourra excéder la moitié des économies de charges réalisées suite à ces travaux.

Les travaux éligibles sont pour l’instant limités aux parties communes. Mais une disposition du Grenelle 2 prévoit que le dispositif s’étende aux parties privatives (le changement des fenêtres par exemple).

EDF, acteur incontournable

On attend aussi des mesures en faveur des énergies renouvelables. Le prix de rachat du kW par EDF -0,62 euros- serait bloqué jusqu’en 2012. Pour le particulier, l’intégration en toiture va se durcir avec les panneaux solaires vraiment innovants comme les tuiles solaires qui assurent l’étanchéité. Le même EDF engage une opération d’envergure qui nous concerne tous : le changement des compteurs électriques. Vous allez découvrir l’ampleur des enjeux suscités par cette opération, au cœur des bouleversements fondamentaux du monde de l’énergie. EDF est abondamment citée dans ce numéro, avec son concours d’architecture “Bas Carbone”, mais aussi ses problèmes de connexion au réseau pour les panneaux photovoltaïques chez les particuliers. Il est vrai que l’électricité est appelée à devenir la principale source d’énergie des prochaines décennies et que le rôle dominant des producteurs d’électricité ne va qu’amplifier.

Au sommaire, nous nous intéressons aussi aux offres publicitaires de diagnostic thermique qui fleurissent sur nos écrans et nos radios. Quelles sont motivations réelles des producteurs pour nous inciter à économiser leurs énergies ? Quel est l’intérêt du bilan thermique de son logement ? Bien d’autres choses encore à lire dans ce huitième Guide Pratique : une demeure à énergie positive, des maisons en paille, de la géothermie, du photovoltaïque à monter soimême et les questions de base à se poser pour faire le choix d’un chauffe-eau solaire.

Christophe Faure

Commandez ce numéro

Conception

Positive et certifiée BBC Effinergie !

Partant du principe que la meilleure énergie est celle que l’on ne consomme pas, l’agence d’architecture Allier-Myotte, membre des Architecteurs, marie avec soin la conception architec- turale et les équipements technologiques. Penser avant tout à réduire au maximum les besoins de chauffage et les déperditions d’énergie. Cette maison a été conçue selon des principes bioclimatiques et s’est vue récompenser par le prix des Architecteurs dans la catégorie "Génération Adélie" (Maisons à basse consommation d’énergie) lors de leur dernier congrès. Certifiée également BBC Effinergie, elle produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

Texte : Vincent Girardet


Conception

Construire en paille

Encore marginale il y a peu, la construction en bois et paille devient une solution de plus en plus privilégiée. Une technique constructive que les auto-constructeurs s’approprient en premier lieu. Pour en avoir confirmation, il suffit de constater le phénomène sur inter- net et le nombre de blogs consacrés à cette solution.

Texte : Vincent Girardet


Chauffage

Comment se pose une installation géothermique ?

Une installation géothermique nécessite l’intervention de différents domaines de compétences : maçonnerie, électricité, terrassement et bien sûr la pose de toute l’installation. Étude de cas en images avec un système de captage horizontal Sofath pour une construction neuve.

Photos : Olivier Perrot - Texte : Vincent Girardet


Energies renouvelables

Connexion en attente !

Vous avez franchi toutes les étapes, rempli tous les documents, obtenu toutes les autorisations, trouvé les financements, choisi la puissance de votre équipement, suivi les travaux de votre installateur. Le soleil brille depuis des mois sur vos pan- neaux photovoltaïques, mais le compteur ne tourne toujours pas… Car ça coince chez Électricité Réseau Distribution de France !


Diagnostic thermique

DIAGNOSTIC ET BILAN

Diagnostics et bilans thermiques deviennent des outils de décision majeurs pour contrôler les consommations d’énergie de nos logements et choisir les meilleures solutions de rénovation. Entre une simulation informatique sommaire par téléphone et des contrôles thermographiques à domicile, tout est possible !


Pratique

Le photovoltaïque en kits

Voilà une ingénieuse trouvaille ! Les Power Kits sont une gamme complète de kits d’énergie solaire autonome destinés au grand public. Un produit à monter soi-même qui s’installe rapidement et facilement. Une installation pratique et efficace pour une demande mesurée et un besoin ponctuel en électricité. Une invention adaptée pour les sites isolés ou non reliés au réseau EDF, les cabanons, les abris, les bungalows ou les mobil home.


Economie

La nouvelle arme économique : LE COMPTEUR INTELLIGENT !

D’apparence, cela n’a vraiment rien d’extraordinaire. Remplacer la roue crantée qui tourne derrière une petite fenêtre par un compteur numérique comme celui qu’on trouve sur nos radio-réveil ou four à micro-ondes ne semble pas relever d’une percée technologique révolutionnaire. On pourrait même se demander comment ce vestige des années 1900 a pu traverser un siècle entier sans changer. Mais attention ! le compteur électrique est désormais un maillon essentiel au cœur d’enjeux énormes.


Energies renouvelables

20 questions sur le solaire thermique

Qu’est ce que le solaire thermique ? C’est l’action de chauffer de l’eau ou un fluide caloporteur par l’exposition directe aux rayons solaires. Un simple tuyau d’arrosage étalé dans le jardin suffit à prouver que l’eau peut vite grimper en température avec le soleil. Pour une utilisation sanitaire de cette eau chaude dans la cuisine et la salle de bains, l’installation est appelée Chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI). On peut aussi alimenter le réseau de chauffage de la maison, en plus de l’eau chaude sanitaire. Il s’agit alors d’un Système Solaire Combiné (SSC).

boutique

Commandez en toute sécurité via Paypal/CB les anciens numéros, nos packs, etc...