Maisons & Bois, le site et le forum N°1 de la construction de votre maison en bois et maison positive

Vous êtes ici > Les archives de Maisons & Bois > Guide pratique de la maison positive > N°07

Les archives de Maisons & Bois

Guide pratique de la maison positive
N°07 

Se chauffer pour le prix de la TV

Avouons qu’il n’est pas facile de s’y re trouver dans la jungle des labels et normes BBC, Minergie, Effinergie, passif, puissance installée, kilowatt crête et autre « énergie primaire » pour évaluer un bilan de la consommation de chauffage d’un logement. Alain Dulac propose un indicateur qui relativise bien les choses : le coût annuel du chauffage d’une maison de taille moyenne doit correspondre à la redevance TV (116 euros par an). L’information et le divertissement au prix du confort thermique ! Et ce constructeur de maisons en bois de pour suivre : « Chauffer une maison, c’est pallier les erreurs de construction ! » Pour percevoir toute la saveur de ces propos, il convient de situer son auteur. Il ne s’agit pas de l’illustre représentant d’une multinationale aux milliers de maisons par an, pas plus qu’un architecte visionnaire. Alain Dulac est simplement un constructeur qui oeuvre à une centaine de kilomètres au nord de Lyon, dans une région rurale, ni déshéritée, ni high-tech. Ces propos relèvent d’un artisan consciencieux, modeste et impliqué, qui affiche son ras-le-bol des « habitations faites pour faire tourner le mammouth : construites en béton, acier, matériaux stratifiés, isolées avec des laines minérales, chauffées l’hiver et refroidies l’été avec des pompes à chaleur ». Il concrétise ses opinions avec la maison « éco-responsable », que nous présentons dans ces pages.

Réseau local d’énergie

Cette maison comporte trois caractéristiques remarquables : une faible consommation d’énergie, l’utilisation privilégiée de matériaux locaux et… l’intégration dans des réseaux de chaleur et de récupération d’eau de pluie. Ce dernier point est étonnamment novateur et riche de perspectives. Il laisse entrevoir qu’à l’échelle d’un petit lotissement privé, on peut créer, hors des opérateurs traditionnels, son propre réseau de chaleur indépendant. Le chauffe-eau solaire des uns et la chaudière bois-énergie des autres sont mis en commun pour réduire les coûts d’installation et niveler les aléas climatiques. Avec le réseau de récupération des eaux, cette maison va alimenter et bénéficier d’un réservoir d’eau de 120 m3. Une opération observée à la loupe par la

régie locale des eaux… Dans la même veine, demain, on peut imaginer qu’un propriétaire de panneaux photovoltaïques puisse mettre à la disposition de ses voisins le surplus de sa production, dès qu’il a atteint le quota de rachat fixé par EDF.

Photovoltaïque

Avec les 150 milliards que va injecter le gouvernement américain dans l’industrie photovoltaïque, la barre mythique de 1dollar le watt ne devrait pas résister longtemps. Cette équivalence est la clef du monde énergétique futur, car, à ce prix, l’énergie électrique d’origine solaire concurrence directement toutes les autres sources fossiles, nucléaires et éoliennes. En France, où il suffirait de couvrir tous les pans de toit tournés au sud pour produire toute l’énergie électrique nationale, le photovoltaïque est encouragé de multiples façons : >> Crédit d’impôt de 50 % sur les équipements >>TVA à 5,5% sur le matériel et la main d’oeuvre >>Tarif de rachat largement bonifié à 0,60176 euro le kW, quand EDF le vend à 0,1106 euro TTC en heure pleine. >> Produits de la revente exonérés d’impôts sur le revenu (limité à 1500 heures kW crête). >> Contrat de rachat garanti sur 20 ans Ces dispositions s’entendent uniquement dans le cadre d’une installation intégrée en toiture. Or, comme nous le révélons dans ce numéro, ce cas de figure n’est pas le plus pertinent pour le rendement des panneaux photovoltaïques. Il est aussi potentiellement plus risqué au niveau de l’étanchéité à l’eau, où ce n’est pas seulement le savoir- faire d’un électricien, mais aussi celui d’un charpentier-couvreur qui seront les gages d’une installation sûre. Enfin, ces conditions financières très favorables ont attiré des « entrepreneurs » peu scrupuleux qui, entre les calculs d’ensoleillement approximatifs, le rendement réel des panneaux et la gestion des dossiers administratifs complexes, ne proposent pas une offre conforme aux attentes des consommateurs. Vigilance donc ! Mais bonne nouvelle aussi : selon les spécialistes, le prix des cellules photovoltaïques aurait baissé d’au moins 20 % depuis l’automne dernier.

Eco-PTZ

Avec son prix bonifié, l’électricité photovoltaïque n’est pas éligible aux éco-prêts à taux zéro, mais c’est bien l’un des rares travaux qui n’est pas pris en compte dans ce financement. Car, on y trouve des niveaux de performance de certains équipements inférieurs à ceux exigés pour le crédit d’impôt, et d’autres, comme la porte d’entrée isolante ou la pompe à chaleur air/air, exclus de ces mêmes crédits d’impôt. Outre les imprimés prêts à remplir, nous vous proposons un décryptage des formulaires de l’éco-PTZ pour en respecter les règles et éviter tout conflit ultérieur avec les services fiscaux. Un prêt qui, pour tout possesseur d’un logement antérieur à 1975 dépourvu d’isolation thermique, permettra un retour sur investissement en économie d’énergie de moins d’une dizaine d’années. Une bonne affaire donc !

Christophe Faure

Commandez ce numéro

Conception Structure

CONSTRUIRE UNE MAISON ÉCO-RESPONSABLE !

Habitée seulement depuis mi-décembre 2008, il est encore tôt pour dresser un bilan énergétique de cette maison. Mais les premiers indicateurs montrent que l’objectif d’une consommation d’énergie finale de moins de 20 kWh/m2/an sera largement atteint.


Economie

L’ÉCO-PTZ, ENFIN !

Le 6 avril dernier, les premiers « Eco-prêts à taux zéro » ont été signés. L’obtention d’un «  Eco-PTZ » reste néanmoins soumise à un cadre de travaux, d’équipements et de niveaux de performances précisément définis, dont nous vous donnons ci-dessous les détails. À respecter impérativement pour éviter tout conflit ultérieur avec les services fiscaux !


Economie

EAU DE PLUIE : INSTALLER SEUL SON SYSTÈME DE RÉCUPÉRATION

Faciles à installer et pour un coût abordable, les systèmes hors sol permettent de réaliser quelques économies et de participer à préserver nos ressources en eau.


Isolation

VOS MAISONS FUIENT : LES POINTS FAIBLES ET LES SOLUTIONS

À l’heure où le grand enjeu de notre siècle en matière d’habitat est la chasse au gaspillage et aux déperditions thermiques, tour d’horizon des point sensibles d’une maison et de quelques solutions à apporter.


Isolation

L’AÉROGEL, L’ISOLANT QUI VA CHANGER LE MONDE !

On a vraiment envie de toucher pour tenter de comprendre ce qu’est véritablement cette matière aux pouvoirs hors du commun, qui cumule tant de superlatifs et d’espoirs. Intrigant !


Isolation

LES TOITS VERTS : UNE AUBAINE POUR LES CHALEURS ESTIVALES

Les terrasses végétalisées offrent plusieurs intérêts. Outre le fait qu’elles réduisent les écarts de température du jour et de la nuit d’une part, mais également l’hiver et l’été, elles constituent une véritable isolation naturelle qui temporise les écarts et évite les chocs thermiques.


Energies renouvelables

EFFERVESCENCE PHOTOVOLTAÏQUE !

Pas un jour sans que le monde de solaire photo - voltaïque ne brille de multiples éclats. Un boom pour une énergie au potentiel énorme. Cette euphorie ne doit pourtant pas masquer les problèmes inhérents à une telle croissance.


Energies renouvelables

UNE ÉOLIENNE CHEZ SOI

Installées sur un toit ou au sommet d’un mât, des éoliennes domestiques peuvent permettre d’alléger les factures.

boutique

Commandez en toute sécurité via Paypal/CB les anciens numéros, nos packs, etc...