Maisons & Bois, le site et le forum N°1 de la construction de votre maison en bois et maison positive

Vous êtes ici > Les archives de Maisons & Bois > Guide pratique de la maison positive > N°04

Les archives de Maisons & Bois

Guide pratique de la maison positive
N°04 

Inflation de chiffres avec le vote de la loi sur le Grenelle II cet automne. Lʼenvironnement devient le fer de lance du développement économique français qui, grâce aux 268 mesures inscrites dans le texte, va généré 440 milliards dʼeuros dʼinvestissements dʼici 2020, la création de 535 000 emplois, et la réduction de 38% de la consommation dʼénergie dans les bâtiments anciens…

Parmi toutes ces mesures qui, entre autres, rendent obligatoires la rénovation thermique des bureaux ou le bilan carbone des communes de plus de 50 000 habitants, lʼévènement phare est lʼEco-PTZ. À compter du 1er janvier 2009, ce Prêt à Taux Zéro (PTZ) de 30 000 euros maximum sera ouvert pour tous les particuliers. Non cumulable avec les crédits dʼimpôt pour lʼachat de nouveaux équipements économes en énergie, mais cumulable avec le prêt à taux zéro dʼaccession à la propriété (qui bénéficie même dʼun bonus supplémentaire de 20 000 euros, plafonné à 32 000 euros), sa durée maximale devrait être de 7 à 8 ans.

MENUS TRAVAUX

LʼEco-PTZ est donc une vraie bonne nouvelle. Il est destiné à encourager les travaux améliorant les performances éner- gétiques des logements. Néanmoins, la liste des travaux éligibles à cet « éco-prêt » nʼest pas encore publiée et cela nous incite à la prudence. Pour lʼheure, on évoque des transformations ayant un impact important comme la rénovation de la toiture, le changement des fenêtres ou lʼinstallation dʼune chaudière écologique, mais pas les « menus travaux » dʼisolation des combles par exemple.

Ceci nous amène à une première remarque : Les calories les moins chères sont celles que lʼon ne consomme pas ! Lʼisolation thermique devrait être la première à être encouragée et les « menus travaux » dʼisolation sont une source incontestable dʼéconomies.

La seconde remarque est plus une mise en garde contre les effets dʼannonces de nos gouvernants, dont les intentions sont fortement réduites par les arrêtés dʼapplications signés quelque temps plus tard. Quelques exemples récents :
- Le crédit dʼimpôt pour la rénovation des menuiseries extérieures prend en compte les portes-fenêtres, mais pas les portes dʼentrée. Pour certains, cette précision est arrivée après les travaux, avec le redressement fiscal…

- Un prix de revente de lʼélectricité photovoltaïque par le particulier est de 0,57 euros/kWh… jusquʼà 1500 heures de puissance crête. Ensuite, cʼest 0,05 euros !
- Des équations complexes pour les Réglementations Thermiques (RT) favorisent lʼachat dʼéquipements de chauffage « lourds » au détriment de lʼisolation thermique, pourtant moins onéreuse. Osons la caricature : il suffirait presque de poser quelques mètres de panneau chauffe-eau solaire sur une passoire pour la faire entrer dans les normes de la RT 2005 !

- Dernier exemple en date, lʼeau de pluie (à lire P 74). Les multiples contraintes réglementaires à la récupération des eaux pluviales ont été publiées 20 mois après lʼouverture de crédit dʼimpôt, mais avec un effet rétroactif pour les installations déjà en service !

Enfin, les 440 milliards dʼeuros dʼinvestissements dʼici 2020 doivent être regardés dans leur ensemble, car ils sont pas à la charge de lʼEtat, loin de là même ! : « L’un des éléments essentiels des mesures Grenelle, c’est leur effet de levier. Quand l’État mettra un euro, il y en aura environ 4 dépensés par les collectivités territoriales, les ménages, le secteur privé… », explique-t-on dans l’entourage de Jean-Louis Borloo.

MOBILISATION

Arrêtons-là les critiques ! La protection de lʼenvironnement pour sauver notre planète est indispensable, lʼinscrire dans un objectif dynamique de « croissance verte » est hautement estimable et motivant. La densité et la diversité de ce quatrième numéro de notre « Guide Pratique de la Maison Positive » fournit une belle illustration des énergies qui se mettent en mouvement. De tous côtés, les gens se mobilisent, réfléchissent et créent de nouvelles solutions pour construire et vivre en utilisant des moyens plus économiques pour notre environnement.

THERMOGRAPHIE

Sans sectarisme, on peut faire côtoyer les technologies les plus innovantes avec les critères les plus stricts en matière dʼéconomie dʼénergie et de préservation de lʼenvironnement. La thermographie à infrarouge pour contrôler une isolation en ouate de cellulose ! Des détecteurs de présence à la place des interrupteurs électriques pour économiser lʼénergie ! Du polystyrène parce quʼil offre les meilleures performances quand les épaisseurs disponibles sont très faibles. De la sciure transformée en granulé parce quʼainsi le bois offre tous les avantages des énergies fossiles.

Depuis un an, lʼouverture à la concurrence en matière de gaz et dʼélectricité est accessible pour le particulier. Mais la libéralisation du marché de lʼénergie nʼest pas encore entrée dans les mœurs ! Il faut dire quʼavec leurs offres bi-énergies, les deux opérateurs historiques EDF pour lʼélectricité, GDF pour le gaz se marquent à la culotte ! EDF vend du gaz quand GDF fournit lʼélectricité ! Pour lʼinstant, un seul trou- ble-fête, Poweo, mais il sera rejoint début janvier par Direct-Energie. Résultat des courses : à peine 1 % des foyers pour lʼélectricité et 2 % pour le gaz ont choisi des fournisseurs « alternatifs ». Et ils ont eu bien du mérite tant la comparaison des offres des deux « historiques » est complexe. Nous avons tenté de démêler les fils de cet embrouillamini où interviennent la puissance, la durée de contrat, les prix réglementés, le tarifs du marché, lʼabonnement, le surcoût carbone… Même peintes dʼune bonne couche de « vert », les offres duales ou bi-énergies connaî- traient un meilleur succès avec un peu plus de clarté. Parce que lʼargument du contrat unique, avec interlocuteur unique et facture unique nʼa de sens que si 1+1 est égal à moins de 2 !

Christophe Faure

Commandez ce numéro

Architecture

Feng shui, biotope, géothermie, panneau solaire et domotique !

Sous ses apparences sages, cette maison recèle un étonnant mariage de tech- niques constructives. Bien loin des choix dogmatiques, elle démontre la pluralité des solutions pour tendre vers un meilleur confort de l’habitat.

Reportage : Jean-Marc Blache


Architecture

“I-brid”, deux techniques pour une maison !

En Bretagne, l’agence Aprime Architecteurs présente un nouveau concept de maison individuelle alliant esthétique, performances énergétiques et évolutivité, avec deux systèmes constructifs, maçonnerie et bois, intimement liés.


Isolation

Abordables et performants : que penser des polystyrènes ?

La question est volontairement provocatrice. Matériau fabriqué à base de pétrole et gourmand en énergie pour sa production, les isolants en polystyrène ne peuvent pas être considérés comme des produits "écologiques" à proprement parlé. Néanmoins, ils restent d’excellents isolants thermiques, synonymes d’économies d’énergie et financières. Un vrai casse-tête ?

Texte : Vincent Girardet


Thermographie

La détection thermographique : l’outil incontestable !

Pour des dizaines de millions de logements anciens, la notion de « maison positive » et d’autonomie énergétique paraît bien inaccessible dans un futur proche ! Pourtant leur consommation de chauffage doit impérativement baisser, tant pour des raisons de prix de l’énergie que pour limiter les émissions de CO2 et préserver leur valeur patrimoniale face aux habitations répondant aux nouvelles normes thermiques.


Energies renouvelables

Avec le granulé de bois, la fin des énergies fossiles !

Enthousiasmons nous pour le granulé de bois car ses perspectives sont immenses. Il peut offrir la meilleure alternative de substitution pour des millions de logements encore équipés de chaudières au fioul ou au gaz, et s’imposer dans beaucoup de construction neuve. Une révolution en marche ?


Energie solaire

ÉNERGIE SOLAIRE Chauffage et eau chaude sanitaire

Étape par étape, suivons l’installation d’un système solaire combiné (SSC) pour la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire (ECS). Un chantier réalisé en une semaine sur une maison existante en remplacement d’une chaudière à fioul.

Photos : Olivier Perrot - Texte : Vincent Girarde


Energie

Offres bi-énergies : est-ce que ça vaut vraiment le coup ?

Depuis plus d’un an, les particuliers consommateurs de gaz naturel et d’électricité ont la possibilité de choisir librement leurs fournisseurs d’énergie. Si vous utilisez du gaz et de l’électricité vous pouvez regrouper vos contrats en choisissant un seul fournisseur : c’est l’offre bi-énergie ou offre duale. Face aux opérateurs “historiques” que sont EDF et GDF Suez, quelles sont les solutions et est-ce vraiment rentable ?

Texte : Gabriel Joseph-Dezaize


Ressources naturelles

Récupération des eaux : Borloo sort le parapluie !

L’installation d’un système de récupération des eaux de pluie s’inscrit dans les dispositifs bénéficiant d’un crédit d’impôt, valable depuis le 1er janvier 2007. Mais, durant l’été, le gouvernement a précisé l’usage qu’on pourrait faire de cette eau. Redouté depuis nos ancêtres les Gaulois, le ciel nous est tombé sur la tête !

boutique

Commandez en toute sécurité via Paypal/CB les anciens numéros, nos packs, etc...