Maisons & Bois, le site et le forum N°1 de la construction de votre maison en bois et maison positive

Vous êtes ici > Les archives de Maisons & Bois > Guide pratique de la maison positive > N°01

Les archives de Maisons & Bois

Guide pratique de la maison positive
N°01 

ECOLO-NOMES !

Écologistes ? Nous le sommes tous, car le trou dans la couche d’ozone, les émissions de gaz à effet de serre et le réchauffement climatique nous font bien comprendre qu’il est grand temps de ménager notre environnement. Mais est-ce suffisant pour acquérir une maison, une voiture et des équipements écologiques ? L’éthique, oui ! Mais à quel prix ? Les solutions écologiques ne sont appelées au succès que si leur prix d’achat permet des réductions de coûts d’énergies quantifiables et réellement concurrentiels. Elles doivent s’inscrire dans une réalité économique pour que nous puissions tous devenir écologistes et économes : écolo-nomes ! Nous consommons en moyenne 230 kWh par m2 et par an dans nos résidences principales. Or, pour lutter contre le réchauffement climatique, le bâtiment, qui représente plus de 40 % de la consommation énergétique en France, devra tomber à 50 kWh/m2 en 2015 et devenir positif en 2020 ! Cet objectif gouvernemental ne sera atteint qu’avec de profondes modifications de nos systèmes de construction et de nos sources d’énergies. N’en déplaise aux partisans du retour aux sources et de la vie en autarcie, la maison de demain sera tout à la fois naturelle et high-tech ! Imaginons simplement une structure en bois, une isolation en chanvre, une toiture photovoltaïque et un ordinateur gestionnaire d’énergie qui pilote la production électrique, la température, la ventilation et l’occultation des fenêtres…

Nous avons segmenté ce premier numéro du « Guide Pratique de la Maison Positive » en six thèmes qui, pas à pas, traitent des principaux aspects d’une construction économe en énergie :

Architecture bioclimatique et systèmes constructifs

L’incidence du terrain, son orientation par rapport au soleil et de tous les paramètres naturels d’un site sont les premières réponses économes pour une maison. Désormais, des études thermodynamiques définissent précisément les besoins en isolation, les apports solaires, les pertes en ventilation et la production de calories. Pour le choix des systèmes constructifs, nous privilégions clairement le bois. Sa capacité d’isolation, sa rapidité de mise en œuvre et son impact environnemental n’ont pas d’équivalent. Longtemps marginalisée, la construction bois s’organise rapidement pour que le plus performant des matériaux participe pleinement aux nouveaux enjeux. Mais l’architecture bioclimatique et les nouveaux composants de la maison (bois, panneaux solaires, serre thermique…), par leur logique d’implantation et leurs présences visuelles, se heurtent de plein fouet avec les règles de construction actuelle. POS, PLU, règles d’urbanisme et code de la construction sont autant d’entraves à la conception de maisons qui pourraient mieux utiliser les énergies naturelles. Le principe d’un « droit au soleil », déjà mis en application dans quelques lotissements sera-t’il généralisé ?

Isolations

Il n’y a pas de meilleures calories que celles que l’on n’utilise pas ! Même produite avec des ressources naturelles, l’énergie a un coût. L’étanchéité est donc la carte maîtresse de la réduction de la facture de chauffage. Cela est particulièrement vrai pour tout le bâti ancien qui n’a découvert les bienfaits de l’isolation qu’à partir des années 70. Aujourd’hui, les isolants se multiplient. Naturels et sains, ils présentent des niveaux de performance élevés. Pour répondre aux Réglementations Thermiques (RT 2005) de plus en plus contraignantes, l’enjeu des prochaines années sera la capacité à intégrer des épaisseurs très importantes dans les murs et les toitures des bâtis neufs et anciens, et de les associer à des vitrages hautement performants.

1 HEURE DE SOLEIL = 1 AN D’ENERGIE POUR TOUTE L’HUMANITE

Énergies naturelles

Une heure d’ensoleillement sur la Terre est équivalente à l’énergie consommée par toute l’humanité en un an ! Le soleil sera l’énergie du XXIe siècle pour répondre aux attentes des pays émergents, à la hausse permanente des prix des énergies fossiles, à leur pollution et leur raréfaction. Les sources d’énergie de la maison se diversifient. Selon le potentiel du lieu, elles seront une combinaison d’énergies puisées dans l’air, le sol, l’eau, le vent, le bois, la biomasse ou le soleil, en complément ou en remplacement des énergies traditionnelles. Les techniques et les équipements pour tirer le meilleur parti de toutes ces ressources sont en constante évolution.

Chauffage et climatisation

Choisir le mode de chauffage le plus adapté pour obtenir un confort optimal n’est pas une mince affaire ! Les qualités intrinsèques des appareils doivent être conjuguées avec les réels besoins de l’habitat et les évolutions probables du prix des énergies sur 10 ou 20 ans. De mieux en mieux isolés, nos logements pourraient devenir des bouteilles thermos, sans renouvellement d’un oxygène vital. Avec les VMC, il s’agit de réguler au plus juste les entrées d’air frais pour limiter les pertes d’énergie.

Économies au quotidien

Selon le Grenelle de l’environnement, les ampoules à incandescence et les appareils trop gourmands en énergie devront être interdits à la vente à partir de 2010. Récupérer l’eau de pluie, limiter les consommations domestiques, choisir les appareils en fonction de leur « étiquette énergie », avoir le bon réflexe en quittant une pièce, est une discipline quotidienne.

Réglementations, crédits d’impôts et aides financières

Imposer des normes de plus en plus restrictives, contrôler leurs applications avec le Diagnostic de Performance énergétique (DPE), des labels de qualité et des indicateurs de résultat créent des surcoûts. De nombreux outils financiers (prêts, crédits d’impôts, subventions) compensent, en partie, les différences de prix pour aider les particuliers à rénover ou construire avec des matériaux plus performants et des énergies plus naturelles.

COUT DE FONCTIONNEMENT "NEGLIGEABLE"

L’exemple de la « première maison à zéro énergie nette en France » que nous publions dans ces pages est édifiant. Le surcoût des investissements « écologiques » dans cette réalisation a été évalué à 150 000 euros. L’amortissement de la partie photovoltaïque sera obtenu en 10 ans et l’ensemble - avec récupération des eaux pluviales, puit canadien, pompes à chaleur, isolation renforcée - en 20 ans. Il s’agit d’un prototype conçu en 2004. Aujourd’hui, le surcoût ne serait déjà plus que de 100 000 euros pour cette demeure de 220 m2 en région de montagne à 600 m d’altitude. Il est donc d’or et déjà possible de bâtir des maisons avec un excellent bilan énergétique et un retour sur investissement dans des délais raisonnables. Cerise sur le gâteau : une fois l’amortissement des équipements achevé, le coût annuel de fonctionnement de la maison devient quantité négligeable !

Habiter un logement à énergie positive n’est pas réservé aux seules maisons individuelles. Le rapport Attali préconise la construction de 10 « écopolis », des villes de 50 000 habitants à haute qualité environnementale, avec énergie solaire et éolienne, consommation d’eau limitée et recyclage. Des quartiers de ce type existent déjà en Suède, aux Etats-Unis, en Angleterre, en Allemagne, des lotissements sont en cours de construction en France, tandis que des villes nouvelles, à zéro émission d’énergie - zéro déchet, sont lancées en Chine (Dongtan) et à Abu Dhabi.

Si l’échéance de toutes constructions nouvelles à énergie positive est fixée à 2020, le défi technologique et la nécessité environnementale sont considérables. Cet objectif provoque déjà de profondes modifications dans la façon de conce­voir, construire et habiter nos demeures. Aider à comprendre les enjeux, les matériaux, les techniques et les mises en oeuvre pour bien choisir et mieux économiser l’énergie dans un logement neuf ou ancien est l’objectif de notre nouveau magazine. Pour un habitat passif, durable ou vert, mais résolument positif !

Christophe Faure

Commandez ce numéro

Habitat

La première maison française à Zéro Energie Nette !

L’enjeu est de taille : construire une maison qui produit, sur l’année, autant et même plus d’énergie qu’elle n’en consomme pour ses besoins de chauffage en hiver, de rafraîchissement en été, pour l’eau chaude sanitaire et l’électricité domestique. Oui, c’est possible ! Et nous l’avons visité !


Isolation

Un jardin sur le toit

Intégrer sa « cinquième façade » dans le paysage de façon écologique tout en respectant l’environnement et en protégeant son habitat, tels sont les enjeux de la toiture végétalisée.

Texte : Jean-Marc Blache


Energies renouvelables

À l’ombre des géants,

À côté des impressionnants parcs éoliens très visibles, l’installation de "petites" éoliennes commencent à se développer. Un système qui a le vent en poupe, mais souffre encore de la comparaison avec ses grandes soeurs.

Reportage : Vincent Girardet


Energie naturelle

Devenir producteur d’électricité !

Le photovoltaïque se développe à grande vitesse : Plus de 200 % l’an dernier. Une augmentation phénoménale qui trouve son origine dans le prix d’achat du kWh par EDF, multiplié par près de 4 depuis 2006. De 0,14 à 0,55 euro le kWh ! Ces tarifs modifient complètement les délais de retour sur investissement d’une installation domestique, mais aussi les objectifs. Des précurseurs motivés par une dure quête d’autonomie énergétique viendrait le temps d’une production tout à la fois écologique et rentable à domicile ?

Photos : Patrick Eoche


Chauffage et climatisation

La ventilation de la maison

Ce n’est vraiment pas l’équipement le plus cher dans la construction d’une maison, puisqu’il représente souvent moins de 1 % du coût du bâti, mais la ventilation occupe une fonction essentielle pour la qualité de vie, l’économie d’énergie, l’hygiène et la pérennité de la construction.


Economiser

L’eau de pluie : effort environnemental et économie

L’eau est une ressource naturelle en danger. Il est plus que nécessaire d’évaluer les alternatives permettant de réduire notre consommation et le gaspillage. Parmi celles-ci, la récupération des eaux de pluie s’avère une excellente solution.

boutique

Commandez en toute sécurité via Paypal/CB les anciens numéros, nos packs, etc...