Maisons & Bois, le site et le forum N°1 de la construction de votre maison en bois et maison positive

Vous êtes ici > Les archives de Maisons & Bois > Guide pratique de la maison positive > N°16

Les archives de Maisons & Bois

Guide pratique de la maison positive
N°16 

L’époque des Pics !

Moins d’un logement sur cinq mis à la vente ou en location est classé dans les trois meilleures catégories du DPE et 0,8 % seulement à la lettre A ! Pour les 80 % classés de D à G, la vague polaire de février a été sévèrement ressentie. Les ventes d’appareils mobiles de chauffage ont explosé pour pallier les défauts d’isolation. Toutes les chaudières étaient poussées à fond à un moment où, coïncidence malencontreuse, le prix des énergies atteignait des sommets… Alors qu’une baisse de température de 1° entraîne un accroissement de la consommation de 2 300 mégawatts, EDF a dépassé tous ses pics de production. La facture de ce pic de froid sera, quant à elle, bien lourde !

Le pic des objets ?

Cet épisode hivernal vient accentuer encore la nécessité d’investir dans des ressources plus économiques. Un mouvement qui se mesure déjà dans nos pays développés. Lors des dix dernières années, la Grande-Bretagne a moins consommée :
- 4 % dans la construction, - 18 % pour le papier, moins d’eau, de nourriture, de trajet, de textile, d’engrais, de déchet, d’énergie primaire (- 3 %). Elle connaissait pourtant une augmentation de la population et du PIB. Cette tendance émerge aussi bien en Europe qu’en Amérique du Nord. Ainsi, les USA auraient atteint le Pic de la viande en 2004, avec 84 kg par personne contre 78 kg en 2011. Entre 2000 et 2011, l’énergie consommée par les ménages a baissé de 15 % en France, en Suède et aux Pays-Bas. La croissance économique ne serait donc plus synonyme de gaspillage des ressources et d’augmentation de la pollution. Baptisé pic des objets, il existerait un point de basculement à partir duquel on investit dans des ressources plus efficaces. Un pic que nous aurions déjà dépassé !

50 à 80 % en moins

Les économies d’énergie dans l’habitat s’inscrivent donc dans ce grand mouvement. Parmi ces travaux, nous abordons dans ces pages le chauffe-eau qui prend une place prépondérante. Le rendement des nouvelles installations privilégiant les systèmes solaires ou thermodynamiques est époustouflant, avec des gains de 50 à 80 % sur les anciennes factures.

Confort thermique

Le confort thermique est une sensation physique complexe. On s’aperçoit qu’en connaître les mécanismes physiologiques permet de trouver des solutions d’agencement, d’isolation ou de mode de chauffage bien plus appropriés et efficaces que de pousser la puissance du chauffage. On pourra aussi, quand Nest traversera l’Atlantique, utiliser le premier thermostat intelligent. Un modèle de simplicité et de performance qui relèguera tous les autres appareils de régulation au rang d’insupportables antiquités.

+ 30 % pour 3 ans

Depuis le 6 mars et pour les trois prochaines années, le Coefficient d’Occupation des Sols est augmenté de 30 %. Des projets de surface habitable bien plus grands sur les mêmes parcelles, des possibilités d’extensions en largeur et en hauteur ouvertes à toutes les constructions anciennes… Cette mesure gouvernementale semblerait promise à un beau succès et devrait relancer fortement la construction si elle augmentait de près d’un tiers la surface du bâti existant ! Mais ne risque t’elle pas d’être entravée par les multiples zones classées et les prérogatives des communes qui restent les ultimes décisionnaires pour la délivrance des permis de construire ?

Écohabitat-participatif.fr

L’habitat participatif est une forme d’acquisition immobilière anecdotique en France, alors qu’il connaît un franc succès en Suisse, Autriche, Allemagne, en Europe du Nord comme en Amérique depuis près de 50 ans. Le principe est simple : plusieurs familles se regroupent autour d’un projet et s’accordent sur certains éléments de mode de vie. Ils vont investir financièrement en concevant un ensemble immobilier selon leurs besoins et leurs aspirations de fonctionnement. Économie, écologie, qualité de vie, mutualisation de services… Chaque groupe est libre de se constituer autour des objectifs quantitatifs et qualitatifs qu’il se fixe, du découpage parcellaire d’un lotissement de maisons individuelles à la réalisation d’un immeuble de quelques étages et dizaines de logements. Mais les aspects financiers, juridiques et organisationnels restent à formaliser et à promouvoir dans l’hexagone. Un projet auquel, modestement, nous entendons contribuer en favorisant la communication dans nos pages et par un site d’échange sur Internet, car il présente une véritable alternative pour tendre vers un habitat moderne, confortable et économe.

Christophe Faure

Commandez ce numéro

Recherche famille pour test de maison positive en énergie et voiture électrique

Durée du séjour : un an, prix : zéro euro. Annonce sérieuse ! Après avoir rendu compte des exemples danois, allemand et suédois, nous attendions avec impatience la Model Home 2020 pour la France. Enfin, un vrai prototype de maison positive ! Enfin, une réponse globale, où la qualité des espaces de vie importe tout autant que la performance technique. Enfin, un vrai test public !

Photos : Adam Mørk


Majoration de 30 % des droits à construire : Une blague ?

En promulguant une loi permettant d’augmenter de 30 % le coefficient d’occupation des sols (COS) pour les permis de construire et déclarations de travaux déposés avant le 1er janvier 2016 sur tout logement neuf et ancien, le gouvernement a suscité de multiples réactions, espoirs et oppositions.


INEDIT ! Habitat participatif pour les jardins suspendus de « Babylonia » !

Comment vivrons-nous demain ? Est-ce que le mode d’organisation de nos villes et de nos logements ne doit pas emprunter de nouvelles voies pour répondre aux exigences d’un monde durable ? Deux grandes pistes se dessinent pour penser la ville autrement : les écoquartiers et l’habitat participatif. L’agence d’architecture Cr&on nous confie les fruits de ses réflexions sur ces deux concepts, réunis dans son projet de « village vertical ».


Le bois massif prêt pour 2020

C’est en 2020 que tous les logements neufs devront présenter un bilan positif en énergie. Chez Honka, leader mondial des systèmes constructifs en bois massif, la première maison labellisée BBC marque une étape décisive sur la voie de la performance ! Les consommations de chauffage le prouvent !


L’eau chaude sanitaire : 1re dépense d’énergie de la maison ?

Avec une isolation thermique de plus en plus performante, les consommations de chauffage vont fortement diminuer dans les années à venir. Mais il n’en ira pas de même pour l’eau chaude sanitaire qui pourrait atteindre jusqu’à 50 % du coût des dépenses énergétiques. Pourtant, si les volumes d’eau chaude augmentent avec la qualité du confort des logements, il est aisé d’en diminuer le prix.


Le thermostat intelligent

Tout le monde a été confronté à un réglage de chauffage récalcitrant, peu fiable ou au mode d’emploi incompréhensible, mais dont on accepte, faute de mieux et un peu dépité, les conséquences. C’est pourtant ici que réside un gisement important d’économie d’énergie. Inventé aux USA, le thermostat intelligent ne devrait pas tarder à traverser l’Atlantique tant il révolutionne la régulation thermique.

boutique

Commandez en toute sécurité via Paypal/CB les anciens numéros, nos packs, etc...